La randonnée pédestre, la raquette et les activités de pleine nature
Les Topos de randonnée, raquette à neige et trekkings
 
La randonnée pédestreLa randonnéeLa raquette à neigeLa randonnéeLe canyonningLa randonnéeLe VTTLa randonnéeLa randonnée avec un âne de bâtLa randonnéela randonnée nordique et le ski de fondLa randonnéela randonnée à chevalLa randonnéehôtels, gîtes, chambres d'hôtes, locations, refugesLa randonnéeRechercheLa randonnéeEcrivez-nous
 
s'équiper pour la randonnée et les activités de pleine natureLa randonnéelire des topos et des manuels sur la randonnée et les activités de pleine natureLa randonnéeles topos de randonnée, raquette, etc...La randonnéeles photos de randonnée et d'activités de pleine natureLa randonnéel'annuaire de liens de la randonnéeLa randonnéela Foire Aux Questions de la randonnéeLa randonnéele GPSLa randonnéel'espace prpofessionnelLa randonnéeles forums de la randonnée, du gps et des activités de pleine natureLa randonnéel'espace membre des passionnés de la randonnée
 
 
 identification 
Pseudo
 
Mot de Passe
 
 
 
 

Randonnée en Autriche

Tirol, Arlberg et Vorarlberg

 
 

 

1- Où est-ce ?

La région que nous décrivons est à cheval sur le Vorarlberg, l'Arlberg et le Tirol. Elle se situe dans la partie Ouest de l'Autriche.
Elle est moins connue que le Tirol voisin, mais constitue un remarquable territoire pour la randonnée pédestre.

 

Nous avons choisi de rayonner à partir de Sankt Anton Am Arlberg. Cette célébrissime station de ski autrichienne devient nettement plus abordable hors de la période enneigée.

La qualité du tourisme et de l'accueil autrichien se décline également dans sa version estivale, offrant une large gamme de modes d'hébergement (hôtels, pensions, location,s gîtes, chambres d'hôtes, campings, etc...) mais également des aménagents discrets et efficaces permettant la pratique de la randonnée pédestre.

 

 

Pour organiser vos randonnées et vous repérer sur le terrain, le mieux est d'acquérir sur place des topos. Qu'ils soient produits par les éditions Mayr ou par les éditions Kompass, ils sont sous couverture plastique, contiennent une partie topo avec descriptif et informations assez sommaires mais également une carte topographique simplifiée, adaptée aux activités de pleine nature.

Les topos des éditions Mayr sont multilingues (Allemand, Anglais, Français et Italien), . L'echelle de celle-ci est, au départ, quelque peu déroutante : le 1/35000 !

 

Nous vous conseillons d'acquérir :

  • St. Anton am Arlberg (1/35000°) - éditions Mayr
  • Silvretta Verwallgruppe (1/50000°) - éditions Kompass

 

 

2- Quand y aller ?

L'Autriche jouit d'un climat continental. A ce titre, la chaleur peut être élevée en journée en été et générer de très beaux orages.

Nos connaissances natives de l'Autriche nous ont indiqué que Juillet est orageux alors qu'août serait plus stable.

 

Les deux dernières années, il s'est trouvé que la randonnée a été très favorable en juillet avec les fameux orages de fin de journée, alors que le mois d'août a connu des périodes pluie, comme dans tout le reste de l'Europe d'ailleurs.

 

Pour ce qui est de la flore, elle est luxuriante en juillet. La marmotte se laisse également observer à cette période.

3- Les hébergements sur place

1. Chez l'habitant - Contrairement à la France, l'Autriche a une tradition d'accueil chez l'habitant encore supérieure aux autres pays germaniques.

Dans le moindre village de montagne présentant un intérêt touristique (et ils sont très nombreux), les habitants aménagent leur propre maison d'habitation pour accueillir le visiteur.

C'est quasiment un petit appartement indépendant qui sera mis à votre disposition. Vous apprécierez très certainement le charme et la propreté germaniques de l'habitation.

 

Très concrêtement avec la formule chez l'habitant, on peut assez facilement trouver à passer la nuit au sec, prendre une douche chaude et un petit déjeuner copieux même en arrivant après 17 heures dans un petit village. Cette prestation est désignée par l'indication "Gästezimmer" ou "Zimmer frei" sur les façades des maisons.

 

Récemment, les autrichiens ont normalisé la communication sur cette prestation en affichant le nombre de chambres à 1 ou 2 lits à disposition, de telle sorte qu'une petite balade pédestre dans les rues permet rapidement de connaître l'état des disponibilités.

Si nous mettons cette formule en avant, c'est simplement parce qu'elle représente une alternative réelle aux formules françaises d'accueil touristique où bien souvent l'hébergement échappe à la population locale (résidences de tourisme) ou vampirise l'immobilier local (locations de meublés appartenant à des touristes).

Si vous avez en projet de participer au tourisme équitable ou durable, n'hésitez pas à pousser la porte des demeures autrichiennes : chaque euro que vous y dépenserez ira dans la poche de l'autrichien souriant qui vous aura ouvert sa maison.

 

La formule "Gasthaus" ou "zimmer frei" équivaut pour le coût à une nuitée en auberge de jeunesse. Comptez environ 25 euros par personne. Ce qui inclut la nuitée et le petit déjeuner.

 

2. Les hôtels et les pensions - En période estivale, la pression touristique est moindre qu'en hiver dans la région de Sankt Anton. Le nombre de chambres d'hôtel est donc très largement suffisant pour vous permettre de passer un séjour tout confort.

Retenez toutefois que ces établissement sont conçus pour accueillir une clientèle de sports d'hiver, c'est à dire généralement plus fortunée que la clientèle des randonneurs.

Un séjour à l'hôtel sera donc d'un coût assez élevé, mais vous bénéficierez de prestations d'un très bon niveau.

Sur Sankt Anton, l'offre est assez large, grâce aux pensions équivalentes à des hôtels ** mais aussi aux hôtels *** ou ****.

Ce n'est pas le cas dans d'autres régions de l'Autriche. A Seefeld, au Nord d'Innsbruck, 90% des hôtels sont des ****. Ils sont même aussi nombreux que des résidences secondaires en France dans cette luxueuse station où même le camping est un hébergement très coûteux.

 

3. Les campings - La région de l'Arlberg et du Vorarlberg ne semblent pas des lieux de prédilection pour le camping. Pourtant, à Petneu (à 5 km à l'Est de Sankt Anton), sont implantés deux campings. Le premier constitue une formule de caravaneige haut de gamme et le second est une solution très correcte pour le camping sous tente ou le caravaning.

Comme dans nombre de pays du Nord de l'Europe, les campings disposent de tout le confort habituel. On notera quand même qu'une pièce spéciale avec radiateurs et/ou larges fenêtres et étendoirs permet de mettre à sécher les vêtements ou le matériel de randonnée. Très appréciable également pour les cyclotouristes, les motards, etc...

 

4. Les locations de meublés - Comme aprtout ailleurs en Europe, cette formule est assez répandue en Autriche. Sur place, des indications mentionnent "Ferien wohnung". Se renseigner longtemps avant le départ directement aux office de tourisme locaux.

4- Les randonnées autour des villages

Comme nous l'avons déjà précisé, le Vorarlberg et l'Arlberg sont des destinations de rêve pour les skieurs alpins.

Toutefois, l'étroitesse des vallées conditionne largement l'aménagement des vallées :

- dans les fonds de vallées, les villages et les prairies de fauche (1000 - 1300 m)

- juste au-dessus, la fôret de cônifères, dense impénétrable mais exploitée pour le bois. (1500 à 2000 m)

- au-delà, les zones non-couvertes par la forêt où la neige s'étend généreusement, parfois jusq'aux glaciers. C'est le domaine des pistes de ski. (2000 - 3200 m)

 

Ce chapitre sera consacré aux randonnées dans la partie basse des vallées, occupée par les villages et les prairies.

A Sankt Anton, Sankt Jacob et Petneu, un réseau de sentiers a été constitué par les offices de tourisme locaux et les associations de randonnée. Le maillage du territoire en sentiers de randonnée balisés est dense. Ce qui permet de mettre sur pied quelques belles randonnées faciles sans trop prendre la voiture par exemple.

Le balisage est adapté. Il est efficacement complété par l'utilisation de topos de randonnée et d'une boussole. L'achat de cartes topographiques supplémentaires n'est pas vraiment indispensable pour cette zone car les topos en contiennent souvent une assez fonctionnelle bien que simplifiée.

A ces altitudes, une partie des itinéraires est accessible aux adeptes de la marche nordique (Nordic Walking). Les distances ainsi que les itinéraires ne sont pas importants. Une mine pour des randonnées familiales avec de jeunes enfants.

 

L'intérêt de cette partie est la visite des villages. Les demeures autrichiennes possèdent de larges façades blanches, souvent peintes à la main de décorations baroques représentant l'imaginaire germanique.

Dans chaque village, un clocher pointe fièrement vers le ciel sa flêche élancée ou sa célèbre sphère, comme à Sankt Anton.

Mais le randonneur habitué aux vastes prairies de fauche très mécanisées de Alpes ou des Pyrénées française sera surpris par la mise en valeur assez systématique de tout espace de terre dans le but d'y faire pousser de l'herbe pour le bétail.

Au final, en juillet, cette régioin est littéralement verte car recouverte d'herbe. A vérifier dans le film.

Enfin, la pratique traditionnelle de la fauche étant peu mécanisée, les prairies sont constellées de petites cabanes en bois servant souvent encore à entreproser les supports en bois de séchage du foin.

Soit autant de paysages ruraux préservés qui commencent à faire défaut en europe de l'Ouest.

 

  • Boucle du Verwallsee : le seul lac de la région accessible par un itinéraire de nordic walking
  • Liaison des 3 villages : Pettneu, Sankt Jacob, Sankt Anton et retour

 

5- Une moyenne montagne accessible

La moyenne montagne est le domaine des forêts denses de conifères et des prairies d'altitude.

 

Cette zone est parfois utilisée par les stations de ski.

A Sankt Anton tout particulièrement, il n'est pas rare qu'un télésiège ou un télécabine à débit important soit ouvert aux randonneurs estivaux afin de leur permettre de traverser la zone forestière en quelques minutes, à la montée.

 

L'espace forestier est généralement aménagé car exploité par les forestiers et les eleveurs. Cela signifie que de larges pistes forestières bien entretenues permettent de parcourir de grandes distances. Il n'est pas rare en outre de rencontrer des habitations d'alpage, en lisière de forêt.

S'il est vivement déconseillé d'éviter de couper à travers bois tant la forêt est impénétrable, on appréciera que la pratique de la randonnée ait installé d'astucieux raccourcis. Ils permettent d'éviter les fastidieuses épingles des routes forestières.

 

Dans les vallées non habitées, les pistes forestières conduisent parfois à des zones humanisées très éloignées des urbanisations.

Quelle n'est pas la surprise du randonneur de découvrir une exploitation agricole prétexte à l'installation d'un très confortable hôtel-restaurant d'altitude.

Ces établissements sont souvent un point de passage pour les randonneurs ou les vttistes qui poursuivent leur périple plus loin, plus haut et plus longtemps, notamment vers les zones occupées par les glaciers.

 

  • Randonnée en balcon sur l'Alpenrosenweg (le sentier des rhododendrons : à faire absolument en juillet) - Montée dans les alpages grâce au téléphérique Rendlbahn
  • Visite de la Tritshalpe : une agréable randonnée dans une immense vallée
  • De Sankt Christoph à la Kaltenberghütte : une boucle sur sentier dans les hautes prairies d'altitude
  • Vers les plans d'eau de Arlensattel : une boucle dans les prairies fleuries habitées par des marmottes peu farouches

 

6- En route vers les glaciers et la haute montagne

Le Voralberg et l'Arlberg possèdent quelques glaciers malheureusement peu accessibles.

Notre choix s'est donc porté sur une région seulement éloignée de 50 km de Sankt Anton et au nom très évocateur : la Silvretta.

 

1. La Silvretta - Cette zone constitue la frontière austro-italienne où sont implantés les célèbres sommets et glaciers de Piz Buin, Silvretta, etc...

Notez toutefois que l'accès NE - SW se fait par une route payante très spectaculaire par elle même mais aussi par la présence de très belles montagnes à glaciers.

Pour accéder à cette route, quitter Sankt Anton vers l'Est par la voie rapide ou l'ancienne voie et prendre la route de la Silvretta à l'embranchement situé peu après le Village de Strengen.

Une vallée verdoyante grimpe en direction de Galtür. Là, la route devient payante (Maustelle) et très spectaculaire avec de beaux lacets, des aiguilles et des glaicers à perte de vue.

Un col routier à 2037 m en bordure du lac Silvretta Stausee est le point de départ de quelques randonnées. La route peut se prolonger jusque vers Bludenz, doù il est possible de rejoindre Sankt Anton.

Nous vous conseillons de partir du col afin de rejoindre à pied la Wiessbadener Hütte par une piste de montagne sans aucune difficulté.

Le spectacle des glaciers est très plaisant, tout autant qu'une halte à l'hôtel-refuge d'altitude.

Pour le retour, les promeneurs rentreront par le même itinéraire alors que, par beau temps, les randonneurs pourront emprunter le Edmund Lorenz Weg, rejoindre ensuite le col de Radsattel et plonger dans la vallée de Bieltalbach qui rejoint le col routier du départ.

Une fort belle boucle de plus de 6 heures de marche au milieu de paysages variés et d'une flore exubérante.

 

2. Autour de Sankt Anton - Il est important de noter que Sankt Anton est dominé par l'impressionnant sommet du Valluga qui culmine à 2811 m.

L'approcher est assez facile en partant de Sankt Anton grâce au téléphérique de Nasserei que l'on prolonge par celui de la Kapallbahn.

Une fois à Kapall (2326 m), les randonneurs n'ayant pas peur de sortir des priaires alpines et autonomes dans l'étage alpin voire nival pourront rejoindre la Ulmer Hütte et boucler vers le haut du téléphérique de Nasserei au lieu-dit Gampen.

 

7- Logistique

Langue - L'Autriche est germanophone. Si vous n'avez pas étudié cette langue de manière sérieuse et efficace, toute improvisation vous couvrira de ridicule.

"Mais que parlez vous ?" m'a-t-on déjà répondu dans un français impécable alors que je tentais des phrases toutes faites piochés dans des manuels de conversation.

Dans cette partie de l'Autriche, l'activité économique repose assez largement sur l'offre touristique. Les autochtones sont donc en mesure vous accueillir en anglais, mais aussi en italien et souvent en français.

 

Ravitaillement - Bien avant son entrée dans l'union européenne, l'Autriche avait largement normalisé son offre en matière de denrées alimentaires mais aussi de prix.

Vous ne noterez pas ici d'écarts trop importants avec les prix pratiqués en France comme cela arrive dans les pays nordique par exemple.

Les fruits et légumes sont nombreux, le pain est proposé dans une grande variété, la viande fraîche est abondante. N'oubliez pas que nous sommes ici au coeur de l'Europe et que ce pays est très bien connecté avec les autres partenaires économiques environnants.

Dans chaque village, vous trouverez une superette et parfois des supermarchés de la marche MPREIS.

Les boutiques à retenir : Backerei (boulangerie), Konditorei (pâtisserie)

 

Se déplacer - Dans les années 1980, cette région montagneuse de l'Autriche était accessible à l'ouest par l'Alrbergpass, un impressionnant col donnant sur le Lichenchtein à l'Ouest. Depuis, un tunnel colossal et payant permet de se rendre à Sankt Anton par l'Ouest sans risquer une chute vertigineuse.

Il semble que l'Europe ait aidé l'Autriche à réaliser de titanesques travaux d'amélioration des axes de circulation. La région de Sankt Anton et de la Silvretta en sont un bon exemple : là où autrefois de fabuleuses avalanches déboulaient sur un versant pour remonter sur le versant opposé, détruisant au passage toutes les infrastructures routières, de longs tunnels ont été percés afin de mettre les voies férroviaires et routières en sécurité.

Se déplacer en Autriche de l'Ouest n'est donc plus une prouesse et cela en toute saison.

Tout cela à un coût : pour circuler sur les autoroutes, vous devrrez vous acquitter d'une vignette en fonction de la durée de votre séjour. Après cela, vous circulerez gratuitement hormis dans les grands ouvrages tels que le tunnel du Vorarlberg.

L'état des routes secondaires rend toujours jaloux les Pyrénéens. Idem pour les petites routes de desserte locale voire même les routes forestières en parfait état y compris lorsque qu'elles ne sont pas goudronnées.

La contrepartie de cet excellent aménagement est que l'Autriche est devenue une zone de passage entre l'Europe de l'Est et l'Europe de l'Ouest et du Sud.

Outre les réseaux ferroviaires, routiers et autoroutiers qui se suivent en parallèle, les paysages de l'Arlberg et du Vorarlberg sont malheureusement lézardés de lignes à haute tension. Ces réseaux sont surfréquentés à toute heure du jour et de la nuit.

Ne serait-ce pas là une des tares majeures de cette Europe économique dans laquelle la libre circulation des marchandises est devenue une obsession génératrice de profits... et de pollutions ? Vaste débat... Vous en jugerez vous-même sur place lorsque vous tenterez de photographier de splendides paysages, sans y faire apparaître ces satanées lignes électriques.

 

S'équiper - Dans l'Arlberg, les villages possèdent souvent des boutiques de vente et de location de matériel outdoor : randonnée, VTT, pêche... C'est quand mêmeà Sankt Anton que vous trouverez le plus large choix de matériel de randonnée décliné dans des marques connues en Europe de l'Ouest et à des prix équivalents.

 

Monnaie - L'Autriche est dans la zone Euro.

Retenez que chaque village possède un ou plusieurs distributeurs de billets voire même de guichets de banque.

 

Horaires - les horaires des magasins sont assez stricts. Du lundi au jeudi, les magasins sont généralement ouverts de 8h30 à 19h. Dès le vendredi, la fermeture est avancée vers 15-17h. En week-end, pas mal de rideaux seront tirés. Il faudra prendre vos précautions avant car les recettes de M. Attali en matière de croissance ne semblent pas avoir beaucoup d'avenir en Autriche.

 

Tourisme - En dehors des activités outdoor, il vous faudra aller sur Innsbrück ou Salzburg pour accéder à des offres plus culturelles.

Notez quand même que notre passage à Salzburg en 2006 lors de l'année Mozart nous a laissé plus que sceptique sur la qualité de l'offre culturelle. En effet, même à Salzburg dont les rues étaient noires de monde en journée et où les interprétations des oeuvres du génie local se faisaient à guichet fermé le soir, nous n'avons pas entendu la moindre note de musique. La musique y était certainement payante.

Des villes assez agréables à visiter à pied bien qu'assez éloignées de Sankt Anton.